Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Généralités arrow Les meilleurs conseils des recruteurs

Les meilleurs conseils des recruteurs

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Laurence Monaco   

Les meilleurs conseils des recruteurs

http://emploi.sfr.fr/edito/article_emploi.jsp?id=1668
En matière de recrutement, le zéro faute n'existe pas. Alors plutôt que de se fatiguer à viser la perfection, concentrez-vous sur les points qui vous permettront de faire la différence. Quelles sont-ils ? Trois recruteurs vous confient leurs meilleurs conseils.

1. Connais-toi toi-même

« C'est un conseil simple basé sur mon expérience, explique Jean-Sébastien Blanc, responsable des ressources humaines chez Alstom Transport. Trop de candidats ne réfléchissent pas à ce qu'ils veulent vraiment faire. Ils n'ont pas de projet professionnel et ont énormément de mal à s'exprimer sur leurs objectifs. » Avant toute chose, prenez donc le temps de réfléchir sur votre personnalité, vos valeurs, vos buts, votre projet. « Pour le recruteur, il est important de savoir à qui il a affaire. »

Concrètement, comment ce conseil se traduit-il dans la candidature ? Tout d'abord, par « un CV en rapport avec le projet de la personne », souligne Jean-Sébastien Blanc. Autrement dit, sélectionnez les postes que vous mettez en avant en fonction de vos aspirations et de votre plan de carrière. Si vous n'avez pas apprécié votre dernier poste et que vous souhaitez changer de missions, évitez de mettre cette expérience en avant. Arrangez-vous plutôt pour détailler davantage les missions qui vous ont intéressées lors de vos expériences précédentes.

Côté lettre de motivation, la recommandation est classique mais trop souvent ignorée selon Jean-Sébastien Blanc : « il faut tout simplement faire l'effort de montrer ce qui vous intéresse dans l'entreprise et pourquoi vous postulez. Je vois trop souvent des lettres-bateaux copiées de modèles Internet, dans lesquelles les candidats oublient même parfois de changer le nom de l'entreprise ! »

Mais c'est surtout au cours de l'entretien que ce "connais-toi toi-même" prend toute sa dimension. Vous devez en effet être capable de justifier votre CV, d'expliquer pourquoi vous avez fait un choix plutôt qu'un autre, et ne pas vous retrouver muet si le recruteur vous demande par exemple « Qu'est-ce qui vous motive dans votre métier ? ». En bref, « Soyez sûr de vous ! »

2. Soyez sincère

« Le but est d'instaurer une relation adulte entre le candidat et le recruteur, il ne faut pas essayer de tromper l'autre », conseille Muriel Nicou, responsable des recrutements chez AXA France. Son conseil clé : ne cherchez pas à dissimuler quoi que ce soit, car tout finit par se savoir. « Le candidat doit être à l'aise et en confiance.»

N'omettez donc rien dans votre CV et ne trichez pas sur votre niveau de langue ou le nom de vos précédents postes. Bien sûr, au cours d'un entretien d'embauche, chacun essaie de se montrer sous son meilleur jour. Mais cela n'empêche pas d'être honnête. « Les recruteurs apprécient une analyse objective. Il ne faut pas hésiter à confesser une erreur par exemple », précise Muriel Nicou. A condition bien sûr d'être capable de l'expliquer et de montrer que vous avez su en tirer les conséquences.

3. De la passion avant tout

« Qu'il s'agisse de votre métier, d'un sport ou de broderie, cela n'a pas d'importance : il faut être passionné ! » Jean-Michel Rémy, DRH de Bombardier Transports France, donne le ton : les candidats amorphes ne vont pas loin. « C'est un fil conducteur. Quelqu'un de passionné s'adaptera toujours, il retombera sur ses pieds, il saura créer l'enthousiasme au sein d'une équipe. »

La passion se traduit surtout dans la lettre de motivation. Vous devez transmettre votre enthousiasme au recruteur, sans abuser pour autant des superlatifs. « Ce n'est pas facile à faire passer, admet Jean-Michel Rémy, mais un candidat capable d'exprimer son intérêt pour le poste et éventuellement d'établir un parallèle avec un aspect de sa vie met toutes les chances de son côté. »

L'idéal est de pouvoir lier cette passion à une expérience précédente : un projet particulièrement motivant, un défi relevé avec succès, une équipe avec laquelle vous avez aimé travailler... Les recruteurs peuvent d'ailleurs tester votre coté passion lors de l'entretien, en vous posant par exemple la question « Avez-vous une passion particulière ? » ou en vous interrogeant sur l'un des loisirs mentionnés dans votre CV. C'est aussi une manière de vous mettre à l'aise : un candidat qui parle d'un sujet qu'il connait bien a tendance à se détendre et à s'animer, l'échange devient plus naturel. « La passion se voit tout de suite en entretien, il y a une nette différence entre quelqu'un qui a l'oeil vif et quelqu'un qui récite son CV. »

  Séverine Dégallaix © Keljob - Décembre 2010

 
< Précédent   Suivant >