Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Information arrow Analyse systémique

Analyse systémique

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Laurence Monaco   

Introduction à l'approche systémique

 Le raisonnement cartésien consiste à découper les difficultés afin de les étudier séparément. On déduit alors un enchaînement de causes et d'effets.

La suite est extraite de : http://www.cnam.fr/depts/te/ote/CB021.htm

 L'origine de l'approche systémique correspond au souci de sortir du cadre limité de la pensée cartésienne notamment lorsqu'il faut appréhender une grande complexité. Un objet complexe se caractérise par un nombre important de relations entre les éléments qui le constituent, alors qu'un objet compliqué est caractérisé par un nombre important d'éléments. L'analyse cartésienne s'applique bien au domaine du compliqué, mais mal aux domaines du complexe. Tableau de J.L Le Moigne ("Théorie du Système Général")
Analyse cartésienne Approche systémique
1- Evidence 1- Pertinence
2- Hiérarchie 2- Synergie
3- Causalité 3- Finalité
4- Exhaustivité 4- Echantillonnage

 

Qu'est-ce qu'un système ? "Ensemble d'éléments en interaction dynamique, organisés en fonction d'un but." (Joël de Rosnay). -un système est constitué d'éléments et de relations entre ces éléments, - un système est finalisé, - un système est un tout, irréductible à ses parties, - un système est organisé. Exemple de systèmes : - un réseau d'ordinateurs : ensemble d'ordinateurs reliés entre eux et fonctionnant dans le but de mémoriser et de restituer des informations (système physique). - le corps humain : vu comme un ensemble d'organes en interaction. - un service comptable : ensemble de personnes, d'équipements, de documents dont le but est d'assurer l'enregistrement des flux financiers de l'entreprise. L'entreprise est un système "ouvert" : qui a des interactions avec le monde qui l'entoure. Un système ouvert se définit dans son environnement. Ce qui sépare le système de son environnement est la frontière. A l'inverse, la frontière délimite ce qui fait partie du système et ce qui n'en fait pas partie. => un des problèmes les plus délicats dans la pratique de l'approche systémique est dans l'identification de la frontière. [...]Dans toute l'approche systémique, l'information et les réseaux d'informations jouent un rôle privilégié : toute modification d'un système, toute la coordination de l'ensemble d'un système se fait à partir d'informations. [...]Un modèle est la représentation d'un système réel. L'approche systémique consiste à élaborer des modèles capables de décrire ou de simuler globalement ou partiellement le comportement des systèmes étudiés. L'approche systémique procède par analogie. Plus le système étudié est complexe (et l'entreprise est un système très complexe), plus on a de mal à élaborer des modèles.

Aussi, on prend parfois comme modèle des systèmes naturels (le système nerveux humain et l'entreprise chez Stafford Beer).

L'intérêt majeur de l'application de l'approche systémique à l'entreprise réside dans le fait qu'elle est à la fois dynamique et globale. Globale, elle conduit à prendre en compte plus de variables (sociales, techniques, environnement, ...) que d'autres approches. Dynamique, elle conduit à considérer l'entreprise comme un système d'actions et donc à : - montrer que toute décision a pour unique but l'action, - mettre l'accent sur les différents flux qui la traversent et sur l'interaction entre ces flux,

- considérer que l'entreprise est en perpétuelle évolution.

 

Petite histoire
La systémique est née au cours des trente dernières années de la fécondation de plusieurs disciplines dont la biologie, la théorie de l’information, la cybernétique et la théorie des systèmes. Ce n’est pas une idée neuve : ce qui est neuf c’est l’intégration des disciplines qui se réalise autour d’elle. C’est une approche transdisciplinaire qu’il ne faut pas considérer comme une science, une théorie ou une discipline mais comme une approche commune permettant de mieux comprendre et de mieux décrire la complexité organisée, une nouvelle méthodologie permettant de rassembler et d’organiser les connaissances en vue d’une plus grande efficacité de l’action. La systémique s’est répandue dans de nombreuses directions, notamment en sciences de l’organisation, en économie, sociologie, écologie, en psychiatrie et psychothérapie, en informatique et intelligence artificielle, en sciences de l’ingénierie,...
NB : les 2 approches sont complémentaires. Dans certaines situations, l'approche analytique donne de bons résultats (audit financier), dans d'autres cas, il vaut mieux privilégier l'analyse systémique (domaine médical).
Pour cette deuxième approche, citons L von Bertalanffy (Théorie générale des systèmes) et Le Macroscope de J de Rosnay : instrument symlbolique fait de méthodes et de techniques qui permettent d'avoir une vision d'ensemble (exemple : tableau de bord)

 

Tableau comparatif : Les approches analytique et systémique 

Approche analytique Approche systémique

Isole: se concentre sur le éléments

Relie: se concentre sur les interactions entre les éléments

Considère la nature des interactions

Considère les effets des interactions

S'appuie sur la précision des détails

S'appuie sur la perception globale

Modifie une variable à la fois

Modifie des groupes de variables simultanément

Indépendante de la durée:les phénomènes considérés sont réversibles

Intègre la durée et l'irréversibilité

La validation des faits se réalise par la preuve expérimentale dans le cadre d'une théorie

La validation des faits se réalise par comparaison du fonctionnement du modèle avec la réalité

Modèles précis et détaillés, mais difficilement utilisables dans l'action (exemple: modèles économétriques)

Modèles insuffisamment rigoureux pour servir de base de connaissances, mais utilisables dans la décision et l'action

Approche efficace lorsque les interactions sont linéaires et faibles

Approche efficace lorsque les interactions sont non linéaires et fortes

Conduit à une action programmée dans son détail

Conduit à une action par objectifs

Connaissance des détails, buts mal définis

Connaissance des buts, détails flous

 .

 Pour en savoir plus sur l'analyse systémique :

 http://www.francemanagement.com/www/index.php?pid=56 :  histoire

http://www.francemanagement.com/www/index.php?pid=54 : exemple dans la vie de tous les jours

wwwdim.uqac.ca/~jrouette/8inf306/chap3etsystemes.ppt : un diaporama assez long mais clair

http://www.approchesystemique.net/Note_critique_Nicolas_Borin.pdf : changement en entreprise et approche systémique

Dernière mise à jour : ( 03-11-2010 )
 
< Précédent   Suivant >