Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Matériel arrow Présentation de l'ordinateur

Présentation de l'ordinateur

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Laurence Monaco   

PRESENTATION DE L’ORDINATEUR

 

Un ordinateur est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des données sous forme binaire c’est-à-dire sous forme de bits.

On parle de « hardware » pour désigner l’ensemble des éléments matériels de l’ordinateur et de « software » pour désigner la partie logicielle.

 

Configuration : désigne la façon dont sont choisis les éléments d’un système informatique, comment ils sont mis en place et maintenus en fonctionnement pour rendre ce système utilisable.

-          configuration matérielle (composants)

-          configuration logicielle (systèmes et logiciels)

-          configuration réseau

 

Les composants matériels sont architecturés autour d’une carte principale comportant quelques circuits intégrés et beaucoup de composants électroniques tels que condensateur, résistances… (voir bd). Tous ces composants sont soudés sur la carte et sont reliés par les connexions du circuit imprimé et par un grand nombre de connecteurs : cette carte est appelée carte mère : voir manuel page 94.

 

Unité centrale : Il existe deux significations à ce terme : la première, la plus courante, désigne le boîtier d'un ordinateur et tous ses composants internes (carte mère, processeur, mémoire vive, alimentation et périphériques de stockage); la seconde, moins courante mais plus précise désigne une partie du processeur.

 

Microprocesseur : manuel page 87

. Fonctionnement interne

Le microprocesseur est un composant électronique complexe composé de millions de transistors. Il gère les données et les commandes à exécuter de nos PC. Pour cela, il reçoit et renvoie ces données et ces commandes par du courant électrique. Les données et les commandes qui sont exécutées par les processeurs sont codées en langage binaire.

L'horloge interne (ou la fréquence) d'un processeur fait vibrer un quartz. Son unité de mesure est le Hertz (Hz). Un processeur dit cadencé à une fréquence de 500 MHz signifie donc que le quartz produit 500 millions d'impulsions par seconde.

. Fonctionnement externe

Le microprocesseur utilise un bus cadencé a une fréquence (dite externe) comprise actuellement entre 66 et 200 MHz, en fonction du microprocesseur. Le bus permet à celui-ci de communiquer avec les autres composants du PC. Mais, y a-t-il un rapport entre la fréquence externe et la fréquence interne ? Et bien oui, car c'est à partir de la fréquence externe et d'un coefficient multiplicateur (nombre compris généralement entre 3 et 8, augmentant par paliers de 0,5) qu'est déterminé la fréquence interne. Par exemples : pour obtenir 500 MHz avec un processeur utilisant un bus 100 MHz, il est nécessaire d'avoir le coefficient multiplicateur 5 (5 x 100 MHz = 500 MHz) ; pour obtenir 600 MHz avec un bus 133 MHz, il faut un coefficient multiplicateur de 4,5 (4,5 x 133 = 600 MHz).

 

Le support de processeur :

Slot (=fente) : connecteur rectangulaire dans lequel on enfiche le processeur verticalement

Socket (=embase) : connecteur carré possédant un grand nombre de petits connecteurs sur lequel le processeur vient directement s’enficher.

 

Mémoire vive

La mémoire vive, généralement appelée RAM (Random Access Memory, traduisez mémoire à accès direct), est la mémoire principale du système, c'est-à-dire qu'il s'agit d'un espace permettant de stocker de manière temporaire des données lors de l'exécution d'un programme.

En effet, contrairement au stockage de données sur une mémoire de masse telle que le disque dur, la mémoire vive est volatile, c'est-à-dire qu'elle permet uniquement de stocker des données tant qu'elle est alimentée électriquement. Ainsi, à chaque fois que l'ordinateur est éteint, toutes les données présentes en mémoire sont irrémédiablement effacées.

Elle se présente sous forme de barrettes.

Types de mémoires vives

On distingue généralement deux grandes catégories de mémoires vives :

  • Les mémoires dynamiques (DRAM, Dynamic Random Access Module), peu coûteuses. Elles sont principalement utilisées pour la mémoire centrale de l'ordinateur ;
  • Les mémoires statiques (SRAM, Static Random Access Module), rapides et onéreuses. Les SRAM sont notamment utilisées pour les mémoires cache du processeur ;

 

Mémoire morte

La mémoire morte, appelée ROM pour Read Only Memory (traduisez mémoire en lecture seule) est un type de mémoire permettant de conserver les informations qui y sont contenues même lorsque la mémoire n'est plus alimentée électriquement. A la base ce type de mémoire ne peut être accédée qu'en lecture. Toutefois il est désormais possible d'enregistrer des informations dans certaines mémoires de type ROM.

 

Etant donné que les ROM sont beaucoup plus lentes que les mémoires de types RAM , les instructions contenues dans la ROM sont parfois copiées en RAM au démarrage.

 

Mémoire flash

La mémoire flash est un compromis entre les mémoires de type RAM et les mémoires mortes. En effet, la mémoire Flash possède la non-volatilité des mémoires mortes tout en pouvant facilement être accessible en lecture ou en écriture. En contrepartie les temps d'accès des mémoires flash sont plus importants que ceux de la mémoire vive.

Exemple : clé USB

 

Mémoire cache (antimémoire ou mémoire tampon) est une mémoire rapide permettant de réduire les délais d’attente des informations stockées en mémoire vive. Les principales données devant être traitées par le processeur y sont temporairement stockées.

 

BIOS Basic Input Output System : petit logiciel contenant les instructions basiques pour faire fonctionner les différents éléments matériels du PC. C’est le BIOS qui prend en charge le démarrage du PC puis donne la main au système d’exploitation : voir manuel.page 89

 

 

1 Mo

=

1 Méga-octet

=

1 000 000 octets

 

 

 

 

 

1 Go

=

1 Giga-octet

=

1 000 000 000 octets

 

 

 

 

 

1 To

=

1 Tera-octet

=

1 000 000 000 000 octets

Beaucoup d'informaticiens vous hurleront que 1 ko = 1024 octets, et que 1 Mo = 1 048 576 octets, mais c'est une erreur.

De nouvelles unités ont été inventées :

  • Le kibi-octet : (Kio) 1 Kibi-octet équivaut à 1024 octets.
  • Le mébi-octet (Mio) : 1 mébi-octet équivaut à 1024 Ko.
  • Le gibi-octet (Gio) : 1 gibi-octet équivaut à 1024 Mo.
  • Le tébi-octet (Tio) : 1 tébi-octet équivaut à = 1024 Go.

Octet : 8 chiffres binaires

 

Le système d'exploitation, abrégé SE (en anglais operating system, abrégé OS), est l'ensemble de programmes central d'un appareil informatique qui effectue les opérations de manipulation du matériel. Il sert à coordonner, optimiser et uniformiser l'utilisation du matériel informatique par les logiciels applicatifs . Exemples : Vista, XP

 

Bus : On appelle bus, en informatique, un ensemble de liaisons physiques (câbles, pistes de circuits imprimés, etc.) pouvant être exploitées en commun par plusieurs éléments matériels afin de communiquer.

 

Chipset : (jeu de composants) : Ensemble de circuits destinés à seconder le processeur en se chargeant des communications entre les différents composants de la carte mère. Il se compose de deux puces , le Northbridge situé près du processeur auquel il est relié par le bus système et s’occupe des éléments les plus rapides du PC (mémoire vive, affichage). Le Southbridge relié au Pont Nord gère les autres fonctions (disque dur, entrée/sortie…)

 

Une clé USB (en anglais USB key) est un périphérique de stockage amovible de petit format pouvant être branché sur le port USB d'un ordinateur.

 

Disque dur : voir manuel page 95 + photocopie

SCSI, Small Computer System Interface en anglais, est un standard définissant un bus informatique permettant de relier un ordinateur à des périphériques ou bien même à un autre ordinateur.

Le Serial ATA (ou S-ATA ou SATA) est un bus informatique principalement conçu pour le transfert de données entre un ordinateur et un disque dur mais aussi utilisé pour les lecteurs cd/dvd. C'est l'évolution du standard Advanced Technology Attachment (ATA)

 

Plug and play : qui signifie littéralement connecter et jouer ou branche et utilise, est une procédure permettant aux périphériques récents d'être reconnus rapidement et automatiquement par le système d'exploitation dès le redémarrage après l'installation matérielle.

 

Hub = concentrateur et switch = commutateur

Quand le hub reçoit une information, il l’envoie « partout » alors que le switch qui reçoit une information la redirige uniquement vers le bon destinataire.

Un routeur est comme un switch sauf qu’il y a un port en + sur lequel on branche le modem pour partager une connexion internet aux PC en réseau.

 

La carte graphique permet de convertir des données numériques brutes en données pouvant être affichées sur un périphérique destiné à cet usage  (écran, vidéo projecteur, etc...). Son rôle ne se limite cependant pas à ça puisqu'elle décharge de plus en plus le processeur central des calculs complexes 3D..

 

Format de compression : voir manuel page 104

 

http://informatech.online.fr/articles/cpu/index.php

http://www.commentcamarche.net/

http://sebsauvage.net/comprendre/unites/index.html

http://www.vulgarisation-informatique.com/ko-mo-go.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

 

Dernière mise à jour : ( 15-10-2011 )
 
< Précédent   Suivant >